Les architectes danois et le Maroc : Du folklore imaginaire à la planification éducative (1947-1977) - Centre André Chastel : Laboratoire de recherche en histoire de l'art Access content directly
Conference Papers Year : 2024

Les architectes danois et le Maroc : Du folklore imaginaire à la planification éducative (1947-1977)

Abstract

Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs architectes danois voyagent dans les pays méditerranéens et musulmans pour étudier les habitats vernaculaires, dont le Maroc où se rend Jørn Utzon en 1947, mais aussi le norvégien Sverre Fehn sur les conseils du précédent (1951) et Vetle Jørgensen (1965) pour l’agence danoise d’aide au développement. Les danois montrent un attrait particulier pour la typologie des maisons à patio et les formes urbaines traditionnelles comme les ksars marocains. De retour au Danemark, ils intègrent ces typologies dans la formation de l’habitat dense-horizontal (tæt-lav boligbebyggelse), un courant d’urbanisme résidentiel au Danemark qui émerge au cours des années 1960. Ses modèles, fondées sur la combinaison horizontale de maisons mitoyennes, emploient le principe de l’architecture additive inspirée du voyage marocain d’Utzon, mais aussi la grille hippodamienne qui illustre l’influence rétrospective au Danemark du casbahisme latent des Team X. La contribution des habitats marocains aux typologies danoises transforme la démarche scientifique originelle de l’enquête de terrain en un « folklore imaginaire », un concept d’ethnomusicologie désignant l’apport arabe dans l’écriture savante du compositeur hongrois Béla Bartók. Cet imaginaire vernaculaire est engendré par une synthèse de contributions internationales et régionales diverses. A partir des années 1960, le Danemark s’intègre de façon croissante aux échanges commerciaux et aux transferts technologiques avec les pays arabes. Ils participent à des coopérations internationales, dans le cadre de l’agence Danida ou de l’UNESCO jusqu’en 1977, par lesquelles ils exportent des programmes d’aménagement et des constructions de forme dense-horizontale. C’est dans ce contexte que l’architecte danois Paul Niepoort participe à une mission de planification éducative pour l’UNESCO (1973) qui partage les réflexions exprimées par les voyages précédents.
No file

Dates and versions

hal-04476724 , version 1 (25-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04476724 , version 1

Cite

Dorian Bianco. Les architectes danois et le Maroc : Du folklore imaginaire à la planification éducative (1947-1977). L'architecture et l'urbanisme au Maroc après l'indépendance (1956-1986), Journées d'étude du Réseau de Recherche sur l'Histoire de l'Architecture au Maroc (RHAM), Feb 2024, Rabat, Maroc. ⟨hal-04476724⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More