The power of context in decision-making and recommendations - Groupe de Recherche en Droit, Economie et Gestion Access content directly
Theses Year : 2023

The power of context in decision-making and recommendations

Le pouvoir du contexte dans la prise de décision et les recommandations

Emil Mirzayev
  • Function : Author
  • PersonId : 1307443
  • IdRef : 273122711

Abstract

This dissertation comprises four studies investigating context effects and applying the knowledge to enhance recommender systems in online marketplaces. I differentiate between two types of context: internal and external. The findings of the dissertation indicate that the effects of the internal context in choice settings, which were primarily studied and observed before in experimental settings, are also present and detectable in field settings. Furthermore, the study investigating the external context finds a positive relationship between tools that enable users to signal their preferences to recommender systems and their adoption. The empirical applications of the chapters comprising this thesis rely on four distinct datasets, the largest being observational data from a field setting and the remaining three coming from an experimental setting.The first study applies a computational decision-making model to a substantial dataset of real-world choice, making it the first application of this magnitude. The findings indicate that the context influences the choices of individuals. The study suggests that online marketplaces could use such models to gain further insight into how the composition of the choice-set and the interaction among different options affect consumer decisions.The second study extends beyond traditional context studies by developing a methodology that aims to disentangle its three main components, known as attraction, compromise, and similarity, from each other. This study contributes to understanding the interaction between different context effects within a choice set and advocates the development of recommender system designs and a deeper understanding of the heterogeneous nature of the consumer choice dynamics. The results of this study can be used to navigate the so-called cold-start problem faced by digital marketplaces.The third study presents a novel approach to addressing the user-side cold start problem in recommender system design. It builds on the results of the previous study and applies the findings of the two-stage choice literature observed in individuals to generate consideration sets. Its findings pave the way for investigating context effects arising from outside the choice sets, namely, the preferences of individuals and the tools that allow them to signal their preferences to recommender systems. This is argued to be one of the main mechanisms to create more effective recommender systems.The final study investigated the effect of user control on recommender system acceptance using the Technology Acceptance Model as a theoretical framework. This study found that easy-to-use recommender systems were perceived by users as more useful and resulted in greater intention to use them. However, different control mechanisms had varying impacts on user experience.This thesis demonstrates the existence of context effects in multiattribute, multidimensional settings and develops methodologies of enhancing recommender systems design with context effects. Additionally, this study investigates the external context, namely, the tools that allow users to express their preferences and how to make recommender systems better through them.
Cette dissertation comprend quatre études qui examinent les effets du contexte et appliquent ces connaissances pour améliorer les systèmes de recommandation dans les marchés en ligne. Je différencie deux types de contexte : interne et externe. Les conclusions de la dissertation indiquent que les effets du contexte interne dans les choix, qui ont été principalement étudiés et observés auparavant dans des situations expérimentales, sont également présents et détectables dans des situations concrètes. De plus, l'étude examinant le contexte externe trouve une relation positive entre les outils qui permettent aux utilisateurs de signaler leurs préférences aux systèmes de recommandation et leur adoption. Les applications empiriques des chapitres composant cette thèse reposent sur quatre ensembles de données distincts, le plus grand étant des données observationnelles provenant d'une situation concrète, et les trois autres provenant d'une situation expérimentale.La première étude applique un modèle de décision computationnel à un ensemble de données conséquent de choix dans le monde réel, en faisant la première application de cette envergure. Les résultats indiquent que le contexte influence les choix des individus. L'étude suggère que les marchés en ligne pourraient utiliser de tels modèles pour approfondir la compréhension de la composition de l'ensemble de choix et de l'interaction entre différentes options sur les décisions des consommateurs.La deuxième étude va au-delà des études de contexte traditionnelles en développant une méthodologie visant à séparer ses trois composantes principales, connues sous les noms d'attraction, de compromis et de similarité, les unes des autres. Cette étude contribue à comprendre l'interaction entre différents effets de contexte au sein d'un ensemble de choix et préconise le développement de conceptions de systèmes de recommandation et une compréhension plus profonde de la nature hétérogène de la dynamique du choix du consommateur. Les résultats de cette étude peuvent être utilisés pour naviguer dans le problème dit de démarrage à froid rencontré par les marchés numériques.La troisième étude présente une approche novatrice pour aborder le problème de démarrage à froid du côté de l'utilisateur dans la conception de systèmes de recommandation. Elle s'appuie sur les résultats de l'étude précédente et applique les conclusions de la littérature sur le choix à deux étapes observé chez les individus pour générer des ensembles de considération. Ses conclusions ouvrent la voie à l'examen des effets de contexte provenant de l'extérieur des ensembles de choix, à savoir les préférences des individus et les outils qui leur permettent de signaler leurs préférences aux systèmes de recommandation. Cela est présenté comme l'un des principaux mécanismes pour créer des systèmes de recommandation plus efficaces.La dernière étude a examiné l'effet du contrôle de l'utilisateur sur l'acceptation du système de recommandation en utilisant le Modèle d'Acceptation de la Technologie comme cadre théorique. Cette étude a trouvé que les systèmes de recommandation faciles à utiliser étaient perçus par les utilisateurs comme plus utiles et entraînaient une plus grande intention de les utiliser. Cependant, différents mécanismes de contrôle ont eu des impacts variés sur l'expérience utilisateur.Cette thèse démontre l'existence d'effets de contexte dans des configurations multiattributs, multidimensionnelles et développe des méthodologies pour améliorer la conception des systèmes de recommandation avec ces effets de contexte. De plus, cette étude examine le contexte externe, à savoir les outils qui permettent aux utilisateurs d'exprimer leurs préférences et comment rendre les systèmes de recommandation meilleurs grâce à eux.
Fichier principal
Vignette du fichier
2023COAZ0017.pdf (1.25 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04283165 , version 1 (13-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04283165 , version 1

Cite

Emil Mirzayev. The power of context in decision-making and recommendations. Economics and Finance. Université Côte d'Azur, 2023. English. ⟨NNT : 2023COAZ0017⟩. ⟨tel-04283165⟩
81 View
38 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More