Biomatériaux et ostéoradionécrose mandibulaire : revue de la littérature selon la méthodologie SWiM - CNRS - Centre national de la recherche scientifique Access content directly
Journal Articles Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale Year : 2022

Biomatériaux et ostéoradionécrose mandibulaire : revue de la littérature selon la méthodologie SWiM

Abstract

Objectifs Présenter de manière systématique et interpréter les données actuelles de la littérature sur la recherche et les perspectives de traitement de l’ostéoradionécrose mandibulaire (ORM) dans le domaine des biomatériaux. Matériel et méthodes Une revue systématique de la littérature selon la méthodologie SWiM a été effectuée sur Pubmed, Embase et Cochrane, avec pour thème l’implantation de biomatériaux synthétiques pour la reconstruction osseuse dans les cas d’ORM, chez l’homme et/ou sur modèle animal. Les critères de jugement principaux étaient la composition du biomatériau synthétique implanté, son efficacité sur l’ORM et sa tolérance. Résultats Quarante-sept références ont été obtenues par recherche bibliographique et évaluées en texte complet par double lecture. Parmi eux, 10 articles (huit chez l’homme et deux sur modèle animal) correspondant aux critères d’éligibilité ont été inclus dans l’étude et ont fait l’objet d’une analyse critique. Concernant les matériaux, les plaques de maintien/treillis métalliques étaient majoritairement utilisées (5 cas sur 10) en association avec des greffes ou des matériaux synthétiques (céramiques phosphocalciques, glutaraldéhyde). D’autres matériaux composites céramique/polymère ont également été implantés. Dans la moitié des articles retenus, des composés actifs (molécules, facteurs de croissance, lysats) et/ou des cellules étaient associés au matériau de reconstruction. Le nombre d’article faisant référence à l’implantation de biomatériaux pour le traitement de l’ORM restait faible et les propriétés des biomatériaux implantés étaient généralement peu décrites, limitant ainsi la compréhension fine de leur rôle. Conclusion Afin d’éviter la morbidité de certaines chirurgies réparatrices, la recherche fondamentale bénéficie des récents progrès de l’ingénierie tissulaire et des biomatériaux pour combler des pertes de substance osseuses limitées.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lagarrigue _biomateriaux.pdf (1.52 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03930098 , version 1 (10-01-2024)

Identifiers

Cite

P. Lagarrigue, J. Soulié, E. Chabrillac, V. Darcos, D. Grossin, et al.. Biomatériaux et ostéoradionécrose mandibulaire : revue de la littérature selon la méthodologie SWiM. Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, 2022, 139 (4), pp.209-217. ⟨10.1016/J.AFORL.2021.04.004⟩. ⟨hal-03930098⟩
39 View
2 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More